Madagascar, l’Assemblée vote la déchéance du Président?

Les députés malgaches auraient voté la déchéance du Président Rajaonarimampianina le 26 mai, tard dans la nuit. Mais qu’est-ce que c’est que ce bordel? Moi, je n’ai rien compris. Peut-être que vous, vous avez plus de compréhension de la situation. Lisez plutôt!

Les députés

121 députés contre 4 auraient voté la destitution du Président malgache dans un vote qualifié de cacophonique, leur nombre étant de 151 élus, 121 constitue une grande majorité. Seulement, des voix contraires s’élèvent, dont celle du Président de la République lui-même dénonçant que seulement 80 députés étaient présents hier soir. Ce qui rendrait impossibles ces résultats.

Pour ma part, je ne sais pas ce qui s’est réellement passé. Si on me demande, je répondrai comme le porte-parole de la FIFA dans sa conférence de presse de ce matin : « A cette heure, j’ai dormi ».

Le Président de la République

Le Président Rajaonarimampianina a fait une élocution ce jour, vers 13 h. Il a souligné l’importance de la stabilité, de l’apaisement dans le contexte actuel du pays tout en brandissant la menace de l’article 60 de la Constitution : la dissolution de l’Assemblée.

La Haute Cour constitutionnelle (HCC)

C’est cette cour qui doit recevoir la requête de déchéance de la part des députés pour l’examiner. En ce moment où j’écris, leur cour est gardée par les éléments de la force mixte de maintien de l’ordre, l’EMMOREG et aucun député n’est en vue pour amener ladite lettre.

Si cela devait se faire, on sait qu’il y a 9 juges dont 3 ont été désignés par le Président lui-même.

Les médias français

Quand je me suis levé, ce matin, des médias français : RFI, France 24, le Monde, entre autres, ont déjà largement diffusé et commenté la destitution du Président malgache. Cet empressement, ainsi que le ton, quelque peu définitif de leurs titres, est, comme souvent, assez intriguant. Ils ont donné presque 8 heures de retard aux journaux et sites malgaches tandis qu’aucun média anglophone ne semple s’intéresser à cette histoire.

Googlisation de "Madagascar députés" à 8h du matin.

Googlisation de « Madagascar députés » à 8h du matin.

L’Ambassade américaine

L’ambassade a envoyé un communiqué de soutien au gouvernement en place un peu avant le vote de l’Assemblée :« Les Etats-Unis soutiennent les efforts entrepris par le Président Rajaonarimampianina et le gouvernement malagasy afin d’émerger de la crise de 2009 et permettre à Madagascar d’atteindre tout son potentiel… La clé pour l’avenir de Madagascar – pour développer l’économie, pour attirer les investissements, et pour créer des emplois – est la stabilité. Ceci requiert des efforts de tous les leaders du pays, travaillant ensemble vers l’objectif commun de continuer le chemin positif sur lequel s’engage Madagascar… Nous exhortons toutes les parties prenantes en position de leadership – dont les membres de l’Assemblée nationale, en tant que représentants des populations de leurs circonscriptions respectives – à placer en tant que leur première priorité le bien-être du peuple, et à garantir la stabilité nécessaire à l’avenir du pays »

Les Malgaches et les rumeurs

Les Malgaches commentent, analysent et réagissent sur ces évènements et informations.On fait des pronostics sur ce que va faire le Président, les députés, la HCC. Sur les réseaux sociaux, certains osent parler de corruption, de malversations. D’autres imaginent des théories du complot, des mains derrière la scène qui tirent sur les fils. Ceux qui ne se manifestent pas sont évoqués; Rajoelina et Ravalomanana en font partie, bien entendu tout comme les puissances étrangères. On  oppose les uns contre les autres. Ce ne sont que des rumeurs, mais qui sait?

Voilà ce qui se passe, c’est un bordel! Je ne sais pas ce que vous en pensez. Moi, j’attends pour voir.

 

6 Commentaires

  1. Au moins une tentative de coup de force démocratique à applaudir. l’argument de la force n’a plus raison de cité.

  2. Sans savoir exactement ce qui a motivé la décision des députés, je pense que les hommes politiques malgache devraient prendre leur population en pitié, et faire preuve d’amour pour leur pays. La solution reste la réconciliation en vue de construire un Madagascar stable

  3. Surtout que quand tu lis les médias locaux tu ne sais plus si c’est une destitution, une déchéance ou un empêchement! (je ne sais pas s’il faut en rire ou en pleurer)

Les commentaires sont fermés.