Madagascar : liste électorale défaillante, l’improbable explication

Madagascar : liste électorale défaillante, l’improbable explication

Le premier tour de la présidentielle malgache s’est déroulé le 25 octobre dernier. C’était évidemment un jour férié. Par chance, j’avais mes congés en plein dedans. Mais figurez-vous que je n’ai pas pu voter parce que je n’étais pas sur « la liste ».

La liste électorale a été décriée et on parle de différentes lacunes. En fait, je pense que toutes les erreurs possibles ont été évoquées :


– les citoyens recensés qui ont une carte d’identité, mais qui ne sont pas inscrits sur la liste électorale
– les individus recensés, mais qui n’auront pas atteint l’âge de leur majorité avant le jour du scrutin
– les citoyens qui sont déjà majeurs, mais qui n’ont pas de carte d’identité
– les cartes électorales non distribuées
– les individus possédant leur carte électorale, mais qui ne sont pas sur la liste électorale
– etc.

On dit que l’erreur est humaine et les Malgaches disent « : C’est pas facile de faire les choses » (Tsy mora ny manao zavatra). L’excuse à tout faire.

Mais j’imagine la tension que ça peut engendrer par exemple si quelqu’un est dans le cas d’une personne qui a sa carte, donc, elle vient dans le bureau de vote avec sa carte, totalement prête à exprimer son droit de vote, rêvant en avance de la victoire écrasante de son candidat favori et à qui on dit :

 » Désolé monsieur/madame, votre nom n’est pas sur la liste ».

Au moins, sans sa carte d’électeur en main, on se « résigne » à rester chez soi et profiter du jour de congé offert pour faire autre chose.

Mais moi, je ne fais pas partie des cas listés ci-dessus. Pour simplifier, moi, je ne suis même pas recensé. Je l’ai su en voulant récupérer ma carte d’électeur. Et voici l’improbable explication :« Lorsque les recenseurs ont fait le quartier, ils n’ont pas pu rentrer dans votre enceinte et de ce fait, tout l’immeuble  n’a pas été recensé ».

… Au total 4 familles à la poubelle
C’est vraiment pas facile de faire les choses.

4 Commentaires

  1. Je pense même qu’il y a quelque part, une école pour ça, ha ha…au début je voulais titrer le billet dans le genre « et si c’était exprès? » ou « et si tout était calculé en avance? »

  2. En plus de toutes les lacunes que vous avez pu constater – il y en a certainement d’autres – le mérite du Guiness nous revient en Mauritanie. Nous venons d’inscrire plus d’une dizaine de centenaires dans un même bureau de vote dans une petite agglomération. En plus, le bureau de vote est à proximité des cimetières. A en déduire que certains verront leurs aïeux voter pour eux.

Les commentaires sont fermés.