pollution

De l’air svp!

La science-fiction, ce genre narratif qui anticipe sur le futur, n’est pas une science, contrairement à son nom mais s’apparente plutôt à de la divination. Toutefois, les auteurs de ces œuvres s’appuient souvent sur les recherches scientifiques et sur les théories des vrais scientifiques.

Alors, quand la science-fiction d’hier se réalise aujourd’hui, certains s’étonnent, attribuant aux auteurs des dons de prophétie, de précognition comme on dit dans ces films. Mais pour d’autres, c’est juste la preuve que les hypothèses se vérifient.

Mais voilà, il y a toujours deux visions opposées sur le futur, l’optimisme et le pessimisme. La première dépeint un monde beau et brillant, rempli de gadgets de toutes sortes, et peuplé de gens heureux. L’autre hypothèse est celle d’un monde plongé dans le noir, pollué, oppressant et anachronique.

Entendons-nous bien, les œuvres de science-fiction du siècle dernier et qui parlent des années 2000 peuvent se vérifier de nos jours si elles ont été justes ou non dans leurs prédictions. Moi je dirai qu’en vérité, ce futur que nous somme en train de vivre est à deux visages.

Philippines, et si on était tous coupables ?

Philippines, et si on était tous coupables ?

Je ne suis pas un assassin. Je n’ai jamais tué personne. Si quelqu’un a été tué quelque part, je jure que je suis innocent. Je suis innocent jusqu’à ce qu’on me prouve le contraire, bien sûr. Et malheureusement, tout ce que je dirai dans cet article pourra être utilisé contre moi.

« L’effet papillon »
Cette expression explique que dans la théorie dite « du chaos », la petite variation de la cause peut modifier radicalement l’effet.
« Leffet papillon » est parfois exprimé sous la forme de la question suivante :
effet_papillon_et_theorie_du_chaos

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE