histoire

Nouvelle : l’intérieur

Quand A’ri s’est réveillé ce matin, les yeux dans les lumières étoilés des trous de son toit, il avait l’esprit brumeux. Tout se mélangeait dans sa tête. Il se sentait perdu, sa tête tournait et il transpirait. Il lui a fallu un long moment avant que tout ne redevienne clair.

Histoire vraie « dimanche dernier » : petit vécu sur le racisme et le travail des enfants à Madagascar

Dimanche dernier, on est allé à un parc de loisirs près d’Antananarivo et on a été « victimes » d’un racisme subtil.
Mais pour bien comprendre la situation, je vous explique d’abord le fond du problème de racisme à Madagascar. Comme presque partout dans le monde, l’Histoire du pays a eu comme résultat la considération acceptée par la majorité de la population que plus sa peau est clair, plus un individu est « noble ».
Avec la peau, il y a aussi un critère très important qui est la chevelure. En effet, même si la couleur naturelle des cheveux des malgaches est à 99.9% noire, la « qualité » (lisse, ondulée, crépue) est plus disparate. Et, bien, sur, la noblesse est marqué par une chevelure très lisse tandis qu’un « esclave » aurait, surement, des cheveux tous crépus.
Aujourd’hui, il n’est plus à la mode d’afficher son racisme.

Légendes : tout est à jeter?

Le 14 octobre est à nouveau férié à Madagascar à partir de cette année 2013. Cette date commémore la proclamation de la première république malgache. Une occasion pour moi de revoir avec vous toute l’histoire de Madagasikara (Madagascar) d’un point de vue  d’un blogueur et pas celui d’un historien ou d’un spécialiste que je ne suis pas. Et pourquoi ne pas faire une analyse à partir des contes et légendes?