alerte

Du vrai terrorisme à Madagascar

Du vrai terrorisme à Madagascar

Le 25/01/2014, pour la première fois, d’aussi loin que je m’en souvienne, un attentat à la bombe a fait de nombreuses victimes à Madagascar, dont des morts. Je dirais même que ce jour est un tournant dans l’histoire du « terrorisme » à Madagascar.

Avant

Avant, les soi-disant terroristes utilisaient des grenades défensives ou des bombes artisanales. Cela a commencé après le coup de force, coup d’état, « putsch » ou je ne sais pas comment l’appeler de 2009 par Andry Rajoelina et les militaires. Rajoelina a lui-même été, une ou plusieurs fois, la cible de l’un de ces « engins ».

Mais c’était un peu drôle parce que s’ils explosaient, ce qui était très rare, les bombes artisanales faisaient beaucoup de bruit et peu de dégâts. A un moment, je pensais même à de la mise en scène. Je me souviens que lorsque des journalistes évoquaient cette idée de mis en scène, les responsables de la sécurité s’offusquaient et disaient que c’est du sérieux. Quand même, à un moment, les « attentats » avaient un timing parfait pour permettre aux gens au pouvoir de ne pas faire de concessions face à l’opposition. Par exemple, une fois, ils devaient aller faire des négociations avec l’opposition et juste le jour d’avant, une bombe artisanale était découverte et suite à cela, ils étaient en colère et annulaient la réunion.