Le hublot du 787 et le nouvel ordre mondial

J’ai enfin voyagé à bord d’un Dreamliner, un avion de Boeing qui a opéré une fracture technique et technologique dans la production d’aéronef. Je vais vous parler de mon voyage en classe économique et particulièrement du hublot hi-tech du 787.

D’abord, je dois dire que le constructeur n’a pas menti sur le confort amélioré. Il y a moins de bruit même si l’avion le plus silencieux que j’ai pris était, il y a une vingtaine d’années, un Fokker avec les deux moteurs à l’arrière. . L’avion a une meilleure pressurisation et son air ne provient pas des moteurs, pas de risque d’inhaler du carburant. La sensation en générale est différente, sans compter l’ambiance que procure le neuf.

Il y a plus de place ou c’est juste une impression. En effet, la rangée de chaise devant n’a pas de pied au milieu, un petit plus pour les jambes. un gros écran plein de médias et d’applications est là pour occuper ses yeux et son cerveau. J’ai fait la veille 5 heures dans un autre avion plus ancien et j’avais des courbatures et des crampes. Après 6 heures dans le Dreamliner, je me sentais bien. L’hôtesse, affolée, m’a pourtant demandé si j’allais bien. J’avais les yeux rouges, elle disait. 6 heures avec un écran à moins d’un demi-mètre se son nez, ça ne pardonne pas.

La sensation d’espace est aussi accentuée par le grand hublot sans volet. C’est un hublot dont la luminosité est réglable grâce à 2 boutons. La lumière intérieure n’est plus simplement blanche mais de différentes couleurs qui permettent soit de reproduire l’ambiance externe, soit d’en créer une artificiellement. Par exemple, une petite lumière violette ressemble à une nuit en plein jour à condition que tous les hublots soient réglés au plus sombre, quasiment opaque. 

 hublot
Photo : BoramLee

Et voilà! Le Chef de Cabine, à 14h de l’après-midi, après avoir débarassé le couvert du déjeuner veut offrir une sieste avec une ambiance vol de nuit, il appuie sur un bouton. Là, moi, assis près du hublot, je le vois s’assombrir et mes appuis frénétiques sur les boutons ne peuvent rien y faire.

Finalement, ces hublots haute technologie, c’est comme la plupart des innovations. C’est joli, cela promet plus de possibilité, de facilité, de convenance. Au final, ça sert à mieux nous contrôler.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *