Le communiqué du Ministère Rat de la santé sur la peste à Odag à Madagascar

Voici le communiqué du Ministère Rat de la Santé pour expliquer la situation aux rongeurs de la province d’Odag à Madagascar et leur donner les directives pour faire face à l’épidémie de peste chez les rats.

« Mesrates et Mesrats, devant la recrudescence des cas mortels ou non de peste chez les rongeurs d’Odag, le ministère tient à informer et clarifier la situation auprès des rongeurs de la province.

La peste est due à une bacille Yersinia Pestis. Elle se transmet de plusieurs façons :

La puce de rat, Xenopsylla_cheopis,  est le principal vecteur de la maladie. Une puce infectée le reste toute sa vie. La bactérie bloque sa digestion et de ce fait, elle aura toujours envie de s’alimenter. C’est lors de ces phases d’alimentation qu’une puce peut vous infecter. Alors, évitez le contact avec les puces de rat.

Quand d’autres mammifères sont infectés (chat, chien, humain), leurs puces aussi peuvent prendre le relais. Donc, évitez les puces en général.

En manipulant les congénères décédés, on risque de faire rentrer le microbe dans notre organisme. Il faut les laisser à l’air libre et éviter même de s’en approcher car leurs puces vont chercher d’autres hôtes.

La bacille de la peste peut survivre et se multiplier sous terre, par exemple à l’intérieur de terriers inoccupés depuis longtemps. Évitez d’aménager dans un terrier connu pour avoir abrité des rongeurs décédés de la peste ou d’une maladie inconnue.

Les crachats d’un humain infecté est hautement contagieux. Évitez tout contact rapproché (moins de deux mètres) avec un humain malade et évitez les endroits où l’on peut être en contact avec leurs crachats : caniveau, trottoir, mouchoirs usagés, etc.

Il faut savoir que nous, les rats, n’avons pas encore trouvé le remède à cette maladie. La seule façon de maîtriser sa propagation est l’isolation des malades et des cadavres. Néanmoins, nous rassurons la population des rats et aussi nos cousines les souris que la situation est sous contrôle. Nous mettons tout à pied d’œuvre pour endiguer la maladie. Le plus important reste que la population des rats garde le calme. Toute rumeur sera l’objet d’une enquête approfondie pour en connaître les auteurs et les punir. Peste ou pas peste, on est des rats et on déteste les corbeaux.

Enfin, nous savons que cette situation n’est pas nouvelle, elle se répète tous les ans à la même époque. La haute saison ne fait que commencer. Bientôt, il y aura la pluie avec les inondations et les canaux qui se bouchent en déversant leurs succulents contenus partout. Comme nous, les rats, n’avons pas encore inventé de vaccins, préparez-vous à la résurgence du choléra, de la rage, de toutes sortes de grippes, du palu et tout le reste. Comme chaque année, nous survivrons en profitant au maximum des mannes qu’apportent la pluie et l’insalubrité de l’humain d’Odag pour se multiplier plus vite qu’on perd d’éléments. Alors,  « Croissez, et multipliez, et remplissez la terre »

Le Ministère Rat de la santé.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *