Deux images pour expliquer les adverbes de lieu en malgache

Les adverbes de lieux en malgaches sont faciles à écrire, mais pour les comprendre, il faut faire des dessins.

Les adverbes de lieu

Ce sont des mots en deux syllabes. Ils ont deux voyelles et entre les deux, il y a une consonne (ou une double consonne ou rien) et selon cette consonne, c’est plus où moins loin, plus ou moins précisé et plus ou moins connu. Par exemple, voici l’image qui explique les adverbes commençant par « a ».

ato : c’est ici, dans cette maison

ao : c’est là bas, dans l’autre maison

ary : c’est là-bas, audélà de la colline

aty : c’est ici, autour de la maison

atsy : c’est la-bas, autour de l’autre maison

any : c’est là-bas, dans une autre région

Les voyelles

Dans l’autre article, je vous ai déjà expliqué l’échelle de valeur entre les voyelles malgaches. Donc, en parlant de lieu, « i » est quand c’est très précis, « a » c’est quand c’est plus large et « e » quand c’est vraiment large.

Voici l’image qui répond à la question : « où est le paquet cadeau? »

ito : Voici

ato : c’est ici (dans la maison)

eto : c’est ici, dans la region

Derniers exemples

  • avec la consonne « n ». À la question : « ou est-ce qu’il y a une voiture? »:
    • iny : là-bas, il y a une voiture.
    • any : là-bas, il doit y avoir une voiture (on ne la voit pas).
    • eny : là-bas, dans cette zone, il doit y avoir une voiture, quelque part.
  • avec la consonne « r ». À la question : « ou est Bryan? »
    • iry : il est là-bas (en le pointant du doigt)
    • ary : il est là-bas (mais on ne le voit pas)
    • ery : c’est là-bas qu’il faut chercher
  • Sans consonne. À la question : « Où est mon téléphone? »
    • io : il est là!
    • ao : il doit être là!
    • eo ihany : il est surement là mais il faut chercher.

 

 

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *