Vacances au soleil – Partie 1

Joseph est un garçon de 12 ans. C’est vraiment un jeune garçon. Là, dans le noir, il dort comme un bébé sur son lit, sous un simple drap.

Son corps est tout frêle. Lorsque la porte s’ouvre et que la lumière bleue du couloir illumine une partie de la chambre, sa mère ne peut s’empêcher d’avoir un petit pincement de cœur en voyant ce petit être, trop petit pour son âge. Mais un sourire sur son visage accompagné d’un « – Bonjour maman! » joyeux redonne du courage à la vaillante mère.

Comme d’habitude, Joseph se prépare pour l’école. Il est en classe de seconde et aujourd’hui, il aura sciences avec Madame Rakotosoa. Mais sa maman, une femme assez inquiète, ne cesse de lui répéter comme tous les jours combien il doit être prudent face aux dangers sur la route de l’école. Joseph ne l’entend presque plus parler mais à 12 ans, on peut dire que c’est déjà un survivant. Tant de garçons et de filles ont déjà disparus à son âge.

Disparaître. C’est le mot qu’on utilise pour ces choses. Mais ce qu’il y a dehors ce sont des meurtres, des kidnappings, des accidents, des morsures de serpents, et d’autres choses encore pire. Il faut juste éviter de disparaître car à part les disparitions, cette ville a tout de la société idéale.

En fait, il faut savoir que la maison de Joseph et de sa mère n’est pas une maison. C’est un tunnel. La route de l’école aussi est un tunnel. Toute la vie de Joseph se passe dans des tunnels entre 500 mètres et 2 kilomètres sous la surface de la Terre.

…à suivre…

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *