Fan d’Arnaud Tsamère à Madagascar

Je suis devenu fan d’Arnaud Tsamère grâce à « On ne demande qu’à en rire » de France 2 sur Canal Sat Madagascar.

J’adore ce que fait cet artiste parce que quelque part, je me retrouve un peu chez lui. Il fait de l’absurde et de la répétition et c’est le genre d’humour que je préfère. C’est pour cela que j’aime aussi Ben l’humoriste. Je suis fan de tous les « Y a-t-il un flic…« , Spaceballs, Hero Corp, justement, et même des moins réussies parodies comme les « Scary movies ». Cet humour ne m’a pas contaminé, c’est déjà en moi depuis toujours. En effet, j’étais le mec de la classe qui faisait des jeux de mots pourris sur tout ce que le prof disait. Je le fais toujours. Par exemple, je dirais au président de la France : « Sois franc, Hollande! ». Et là, ma femme me dira : « c’est ridicule ».

L’autre particularité de l’humour de Tsamère c’est que lors de ses sketchs, il parle d’une chose, puis une autre, puis revient sur le premier sujet avec insistance. Quand il le fait, c’est drôle. Moi, je le fais depuis toujours dans la vraie vie et c’est juste déroutant. Mais j’aime quand je trouve quelqu’un qui arrive à me comprendre lorsqu’au milieu de nulle part, je m’exclame : »en fait c’était bleu », quand bleu est la réponse à une question qui s’est posé beaucoup plus tôt dans la conversation, ou dans la journée, ou dans la semaine…C’est cette fâcheuse habitude qui m’a, d’ailleurs, inspiré la forme de mon précédent article.

Arnaud Tsamère, donc, est un comédien et humoriste français qui s’est fait connaître grâce à l’émission de France 2 « On ne demande qu’à en rire » (ONDAR) produit par Laurent Ruquier et Catherine Barma. Mais si ce passage à la télévision l’a propulsé parmi les stars de l’humour francophone et les stars tout court, il faut noter qu’il a été professionnel bien avant.

Attention, quand je dit : « s’est fait connaître dans le monde francophone », je parle du monde francophone en enlevant certains pays comme Madagascar. Parce que dans l’Île Rouge, on n’est pas nombreux à savoir son nom. Il est, en fait, particulièrement difficile de découvrir des talents comme Arnaud Tsamère si on vit à Madagascar.

Arnaud de Tsamère, est devenu professionnel de l’humour après ses études, pour lesquels il a obtenu une maîtrise en droit (eh oui) et une période dans le théâtre amateur. Il est aussi membre de la ligue d’improvisation dans laquelle il livre des batailles d’impro.

Sauf si comme certains malgaches, et pas tous, on a un abonnement au satellite, alors, on peut regarder France 2 et on peut regarder ONDAR.

Mais le talent d’Arnaud Tsamère ne se limite pas à son humour décalé. Il a aussi une très grande mémoire qui lui permet de faire ce sketch épique d’un de ses spectacles ou il joue 27 personnages d’une pièce de théâtre Vaudeville. C’est un exercice qu’il aime faire de jouer plusieurs personnages à la fois comme dans son sketch à 99 points sur 100 dans ONDAR : « l’avocat de la frite et de la salade« .

Mais avoir un abonnement ne suffit pas, en fait, pour voir Arnaud Tsamère à la télé. Il faut avoir le bon fournisseur et le « bouquet » qu’il faut. Parce que des antennes paraboliques, à Tana, on peut en acheter à tous les coins de rue (façon de parler). Mais c’est avec des abonnements qu’on a accès aux chaines du câble et aux chaines nationales comme France 2. Et selon le prix qu’on est prêt à payer, on a plus ou moins de chaînes à dispositions.

En revenant à Arnaud Tsamère, son autre atout est une forme physique exceptionnelle qui lui permet, à part de jouer 27 personnages à la fois dans un rythme effréné, d’exécuter des gestes épuisants comme dans « la fourrière embarque ma voiture avec ma femme dedans » où il court sur place pendant tout le sketch.

Mais le problème des bouquets, à mon avis, c’est qu’il y a beaucoup trop de chaînes et on est vite noyé sous les programmes proposés et, souvent, on rate les meilleurs. A la maison, par exemple, il faut se batailler avec certaines qui veulent leurs séries et les enfants qui pleurent pour des dessins animés. Compte tenu qu’Arnaud Tsamère ne passe pas, non plus, tous les jours dans ONDAR, il y a vraiment très peu de chance pour que beaucoup d’autres habitants de Mada le connaissent comme moi.

Et pourtant, il faut se demander si cela en vaut la peine, d’acheter des chaines satellites quand on vit à Antananarivo. Hier, j’ai fait le compte. On a droit, gratuitement, à TVM (la télé nationale), MaTV, Dreamin’, Kolo TV, TNTV, RTA, TV Plus, Record, VIVA, La télé de la Commune, UTV et MBS. Comptez, cela fait 12 chaines. Si elles n’émettent, disons, que 10 heures en moyenne par jour, cela fait bien 120 heures d’émissions. Vous n’en aurez pas assez d’une vie pour tout regarder, comme le dit un fameux slogan.

Ah oui, c’est vrai. On a 12 chaines à Tana mais ce sont 12 chaines « génériques ». C’est à dire 12 chaines qui vont faire à peu près la même chose. Quand c’est les dessins animés, c’est dessins animés partout. Quand c’est journal télévisé, c’est journal télévisé partout et quand c’est film, etc. Et il y a une chance sur 1000 pour voir un sketch d’Arnaud Tsamère, même si c’est pas partout.

Mais je suis idiot, ONDAR a été arrêté depuis longtemps par France 2. Si vous voulez le découvrir quand même, ce Arnaud Tsamère, chers malgaches, il est dans plusieurs chaînes d’humour sur internet, et jusqu’à aujourd’hui, c’est gratuit.

2 Commentaires

Les commentaires sont fermés.