6 plats malgaches typiques avec des noms en français

Je reviens sur la gastronomie malgache. Une gastronomie quasi-millénaire, donc les plats malgaches sont riches et variés.

Mais en terme de spécificités et même de bizarreries, elle ne peut pas rivaliser avec les autres civilisations qui ont des milliers d’années de plus que Madagascar. Aujourd’hui, je vais vous citer 6 aliments, inventions plus ou moins récentes pour le malgache, puisque leurs noms sont en français. A l’occasion, je donnerai d’autres noms de plats que je connais.

6- Le « sur plat »

Je dois avouer que le « sur plat » n’a pas vraiment sa place dans ce classement. Ce n’est pas un plat typiquement malgache mais bon, je ne voulais pas faire un top 4. Alors, quitte à faire un top 5 pourquoi ne pas ajouter un sixième. Si vous ne l’avez pas deviné, c’est juste une contraction du nom d’origine qui est « œuf sur le plat » ou œuf au plat. Le « sur plat », ici comme dans le monde entier est cuit sur un côté, sur les deux côtés ou le jaune qui dégouline, salé, poivré, avec de fines herbes, etc. Mais, généralement, ce nom marche même si le cuisinier a fait plonger l’œuf dans de l’huile bouillante, ce qui s’apparente plutôt à l’œuf frit. Et donc, avec un œuf, nous faisons aussi des omelettes, des œufs durs, rarement des œufs pochés, brouillés ou à la coque. Je me souviens, un chinois sur place a appris à mes parents à faire des œufs durs salés lors d’un voyage dans l’Est de l’île. Ce qu’on mange le plus c’est l’œuf de poule mais aussi l’œuf de cane, de caille et de perdrix. Bref, les œufs sont des aliments essentiels dans la cuisine malgache. C’est sûrement dans ce pays, terre des anciens oiseaux éléphants, qu’on faisait les plus grands œufs à la coque de tous les temps.

5- Le Bonbon Anglais

Le Bonbon Anglais est une boisson gazeuse qui par métonymie est devenue synonyme de limonade à Madagascar. Les malgaches adorent.

Pour les étrangers, on aime ou on n’aime pas, chacun décide. Certains le trouvent trop sucré ou sans goût. Je pense que c’est selon ses habitudes dans ses pays respectifs. Moi-même, qui ai visité beaucoup de pays, je n’ai pas aimé toutes les limonades que j’ai gouté. Même à recette égale, on sait bien que les Coca-cola de tous les pays, par exemple, diffèrent un petit peu dans le goût; ce que Coca-Cola Company attribue à la subjectivité du goût puisque paraît-il, la recette est la même partout. A mon avis, c’est à cause de l’eau utilisée et qui est à la base de toute boisson. On a déjà fait un comparaison, un jour, entre deux bouteilles d’une même marque d’eau de source produite en France et à Madagascar. Moi, je trouvais que l’eau malgache était plus douce alors que l’étranger qui me parlait l’a trouvé plus fade.

La raison de la présence du Bonbon Anglais dans cette liste est son nom atypique. Pourquoi l’entreprise qui la produit l’a appelé ainsi? Une limonade, par essence, c’est du jus de citron. Il faudrait, peut-être gouter à tous les bonbons acidulés fabriqués en Angleterre pour savoir lequel a inspiré ce nom.

4- Le Pain l’achards (mofo lasary)

Une fois que l’on comprend le mot « achards », il est facile de deviner que c’est un sandwich fait à partir d’un pain et des achards, souvent de carottes. Mais l’appellation « pain l’achards » est absurde puisqu’on a déjà les mots bien malgaches mofo=pain et lasary=achards. Mais bon !

Souvent, les gens ajoutent dans leurs sandwichs des nems, des sambos ou des steaks. Par contre, il est devenu indispensable de mettre des achards dans tout sandwich malgache. Il supplée ou remplace les salades. D’ailleurs, on a du mal à distinguer les achards et les salades à Madagascar.

Il y a eu un temps, quand j’étais jeune, un peu avant d’avoir un début d’ulcère, je mangeais exclusivement du « pain l’achards » à midi, entre 2 cours. Les achards, avec sa vinaigrette mollissait le bâtard, creux à la croûte tranchante. Mais bon, j’ai quand même évité de peu l’hôpital et j’ai perdu une dent. Donc, conseil aux étudiants et travailleurs pressés, un sandwich peut remplacer le déjeuner de temps en temps mais pas tous les jours.

3- Le composé (kompoze)

On peut faire le rapprochement avec la salade composée . Dans les gargotes d’Antananarivo, le composé s’est pourtant éloigné un tantinet de ce plat. Si tu commandes une kompoze, tu auras droit à une assiette avec de petits tas de ce que le gargotier a dans sa vitrine : un peu macédoine, un peu de misao (Mine Sao), un peu de spaghetti, divers achards et salades, composés mais qui ne se touchent pas, cela fait de belles compositions. Libre à toi d’ajouter des bouts de pains, un Sur Plat, des nems, sambos, catless, boulettes, etc. Tiens ça me rappelle Composé, le surnom d’un ancien camarade de classe. Il a eu ce surnom parce que lorsque le prof de français a demandé les plats favoris de chacun La plupart a répondu avec les classiques ravitoto au coco, ravitoto au porc, langues aux petits pois, viande et haricots ou autres succulents plats malgaches. Certains auraient énoncé des noms de plats gastronomiques compliqués et c’est pour ça qu’il a répondu, par malice, qu’il préfère plus que tout le Composé. Hommage ! J’ai déjà un problème pour me souvenir des prénoms de tout le monde, alors, lorsque le surnom est si beau, ce n’est plus de ma faute.

C’est quoi le ravitoto? Vidéo de NiRina

On se perd. Pour le coup, je vous ai fait un plan avec Paint (logiciel de dessin), d’un composé probable (avis très personnel ) pour votre prochaine visite dans une gargote gasy.

kompoze

2- le Caca-Pigeon

Sachet de caca-pigeon à 200 Ariary

Sachet de caca-pigeon à 200 Ariary

Ici, même si le nom sonne bien français, il est peu probable qu’il fasse référence aux excréments de volatile. Le caca-pigeon est un snack fabriqué avec de la farine frite aux allures de vermicelles frites avec des variantes. C’est un plat que les indiens, surement à travers l’île Maurice, nous ont appris à faire, comme les achards, justement. Mais depuis, il s’est malgachisé. Je pense, donc, à une francisation du nom à partir d’un nom malgache qui lui serait issu du créole ou de l’indien. Ainsi, le nom, ce n’est pas une raison de faire un plat  pour coprophages. D’ailleurs, si on cherche, on trouve nombre de choses qui se mangent dons les noms sont des abominations ailleurs. Rien qu’entre le Sud de Madagascar et le reste il y a le « tabia » qui désigne les gonades mâles de l’être humain. Donc, dire qu’on mange du voatabia (tomate) à Tana n’a pas le même effet à Taolagnaro puisque là-bas, cela se comprend (noix de tabia).

Le caca-pigeon, cousin éloigné du bretzel, est omniprésent à Madagascar, dans la rue, dans les salons, dans les buffets et cocktails. J’ai trouvé des équivalences à Maurice, en Afrique avec les soufflets de mais frits ou en Europe avec les amuse-gueules en farines diverses. Mais, le caca-pigeon malgache reste quand même unique.

 

macaron gasy

Sachet de Macaron

1- Le macaron

Conséquence du caca-pigeon, ce que les malgaches appellent « macaron », ce n’est pas la petite friandise que vous avez en tête. C’est plutôt un aliment sucré fait de sortes de caca-pigeons agglomérés par du caramel auquel on ajoute depuis quelques temps des graines de sésames, un délice. Mais, revers de la médaille, qu’est-ce que ça bousille les dents!

On nous a envoyé récemment un truc qui y ressemble de Thailande mais à la place du caca-pigeon, c’était du riz soufflé. Le nom du truc était en Thaï, donc, je ne sais pas comment ça s’appelait. Tiens, c’est vrai que beaucoup de monde aime la cuisine thaï (en malgache thaï se prononce comme tay=caca, du caca pigeon thaï, ha ha, la boucle est bouclée).

Donc, sur un même étal, je dirais spécialisé, vont se côtoyer les sachets de caca-pigeon, macaron, cacahuètes, riz soufflés, divers chips de pomme de terre, de patate douce, de banane plantain, etc. et des pâtes de fruits (banane, tamarin, etc.)

 

Voilà, donc, 6 aliments malgaches que vous ne trouverez pas, pour la plupart, ailleurs même si le nom est bien français. Ce qui ne résume pas un centième du répertoire gastronomique malgache. Je vous invite à voir, découvrir et gouter aux plats malgaches. Si vous êtes hors du pays, il y a des sites, des blogs , des livres de cuisines ou des amis malgaches qui existent.