Madagascar restée française, l’autre scénario, rêve ou cauchemar?

A l’occasion du 29 Mars, date à laquelle Madagascar commémore ses martyrs de la guerre d’indépendance. Cet article m’a été inspiré par une question que j’ai vu sur le mur d’un groupe Facebook de la part de quelqu’un que je ne connais pas. Il ou elle a écrit : « Si quelques malgaches ne se sont pas rebellés (contre la colonisation française) en 1947, où en serions-nous aujourd’hui? ». C’est une question tendancieuse mais je veux bien donner ma vision sur ce point. Je ne vais pas trancher pour dire que oui ou non, les malgaches ont eu raison de demander l’indépendance mais je voudrais seulement peindre une Madagascar en 2015 s’il n’y a pas eu la séparation avec la France. Donc, ceci est une pure FICTION. Vous aimerez ou non, c’est à vous de juger.

Madagascar

Madagascar est une île de l’Océan Indien qui est, en terme de superficie, le plus grand territoire français d’Outre-Mer (aussi grand que la France métropolitaine et le Benelux réunis). Sa capitale administrative est Tananarive (1,5 millions d’habitants).

Environnement

Une flore luxuriante

Madagascar est recouverte dans sa majeure partie d’une forêt tropicale humide. La plupart de sa flore est endémique. Elle abrite 7 espèces de baobab (contre une espèce seulement pour le continent africain). La forêt tropicale couvre le Nord, l’Est et dans une moindre mesure l’Ouest de l’île. Les hautes plateaux ont subi une déforestation systématique à cause de l’agriculture et surtout de la culture sur brulis utilisés jusqu’à récemment par les malgaches. Le Sud présente un climat semi aride et il y a une forêt d’épine, unique au monde.

Une faune unique

Madagascar a une faune endémique exceptionnelle. Les plus surprenants sont les lémuriens mais l’endémisme concerne aussi les reptiles et les insectes.

Histoire

Période pré-royaumes

Avant le 18ème siècle, Madagascar était peuplée par différents tribus issus d’immigration asiatiques et africaines anciennes et récentes. Cette période que les historiens rapprochent à une préhistoire malgache est encore mal connue.

Les royaumes

A partir du 18ème siècle, plusieurs petits royaumes ont émergé un peu partout dans l’île. La plus grande était le royaume Mérine qui à son apogée a recouvert une grande partie de Madagascar.

La colonisation

On considère que Madagascar est devenue colonie française en 1898 lorsque le royaume Mérine, déjà en déclin, a abdiqué devant un détachement de moins de cents soldats français et sénégalais. Cette version est contestée par d’autres historiens qui retiennent des dates antérieures se rapportant à d’autres allégeances ou soumissions de royaumes côtières comme premières installations françaises sur l’île.

La guerre d’indépendance

Inspirés par d’autres colonies en Afrique et en Asie, des nationalistes malgaches ont mené des guerres contre la colonisation. Les épisodes marquantes suivent les deux grandes guerres lorsque les combattants reviennent du front sans avoir reçu les honneurs ni les indemnisations à la hauteur de leurs sacrifice pour la France. En 1947, des milliers de malgaches ont trouvé la mort lors d’une insurrection durement réprimée par l’administration coloniale. Cette insurrection a conduit au référendum qui a fait de Madagascar une territoire Française d’Outre mer en 1960.

Le rattachement à la France

Le rattachement à la France est la partie la plus contestée de l’Histoire de Madagascar. En effet, c’est par référendum que le peuple s’est prononcé alors que les nationalistes continuent de clamer que ce mode de scrutin n’était pas adapté à cause de la répartition géographique des malgaches. Beaucoup de malgaches en age de voter n’auraient pas pu exprimer leur vote.

Statut

Madagascar, par rapport à tous les autres DOM-TOM, possède un statut particulier. Territoire d’Outre-mer, elle jouit d’une relative autonomie et possède son propre gouvernement et ses deux assemblées (53 sénateurs et 152 députés) . Elle est composée de 67 départements qui ne sont pourtant pas des départements d’outre-mer. Elle est dirigée par un gouverneur proposé par la Chambre basse et désigné par le Président de la République Française pour un mandat de 5 ans. Le gouverneur tient le rôle de Chef de l’État pour tout ce qui est de l’administration des affaires courantes. Toutes les grandes décisions sont prises par le gouvernement français.

Politique

Il y a 4 grandes tendances politiques à Madagascar : la droite, représentée par l’UMP qui est au pouvoir depuis 2003, la gauche socialiste avec le Parti Socialiste Malgache (PSM), l’écologie représentée par le Parti Vert et les indépendantistes du MLM (Mouvement pour la Libération de Madagascar). Cette situation est parfois défavorable pour Madagascar lorsque le gouvernement local n’est pas de la même couleur que celui en pouvoir en métropole.

A côté de ces 4 partis, il y a des dizaines de petits partis qui représentent en totalité 5% des sièges des deux assemblées. Il faut noter l’existence du 2M (Madagasikara ho an’ny Malagasy), un parti illégal qui mènerait une lutte armée pour l’indépendance mais qui ne se manifeste que sporadiquement (dont la célèbre Attaque d’Ampèfe et la prise d’otage du navire de croisière Océane). Le 2M est dans la liste des organisations terroristes selon l’ONU et on pense que ses membres ne dépassent pas le nombre de 5 000.

Géopolitique

Madagascar possède un emplacement stratégique dans l’Océan Indien. Elle est une base militaire de premier ordre pour toutes les interventions militaires de la France et de l’OTAN dans l’Océan Indien, en Afrique subsaharienne, en Proche Orient et dans le Sud de l’Asie. C’est notamment de Diégo-Suarez et de Majunga que des bombardiers français décollent pour les missions au dessus de l’Océan Indien et l’Est de l’Afrique. 4 de ses ports sont également des escales privilégiées pour tout navire voguant dans l’Océan Indien et le Canal du Mozambique, à savoir, Diégo-Suarez, Tamatave, Mananjare et Fort-Dauphin.

Démographie

Madagascar compte en 2012 15 millions d’habitants, ce qui en fait le territoire français le moins peuplé au km². Les principales villes en nombre d’habitants sont :

– Tananarive : 1,5 millions

– Antsirabé : 1 millions

– Tamatave : 730 000

– Diégo Suarez : 500 000

Les autres villes à plus de 100 000 habitants sont Majunga, Fianare, Fort-Dauphin, Tuléar,

Population

Les habitants de Madagascar sont appelés les malgaches. 60% de la population habite à la campagne ou sur les côtes. Il existes de nombreuses communautés qui cohabitent :

– Les Ambaniandro, environ 27% de la population, sont les descendants des malgaches venus d’Asie. Ils occupent les hauts plateaux au centre de l’île.

– Les côtiers représentent 36% de la population et occupent les côtes de Madagascar. Ils proviennent de 15 ethnies différentes dont les plus importants sont les Sakalave et les Betsimisarake.

– Les descendants des noirs (mainty) cohabitent avec les Ambaniandro et seraient au nombre de 2,4 millions (16%).

– Les français originaires de la France métropolitaine représentent environ 20% de la population

– Les autres communautés sont les chinois, les indo-pakistanais, les arabes, les juifs et les africains.

Religion

La religion à Madagascar est principalement dominée par l’Église Catholique de France. La population est très religieuse. Il existe 20 évêchés répartis dans toute l’île qui réunit la majorité des malgaches. Néanmoins, du fait de l’éloignement avec la métropole, un organe central a été créé pour gérer l’activité de l’église dans l’île et aussi pour donner des indications sur le culte et les sacrements. Ainsi, on peut dire qu’il existe un catholicisme bien malgache.

Le protestantisme est aussi bien installée à Madagascar. L’Église Protestante Malgache existe depuis le temps des royaumes (19ème siècle). Il existe aussi une église anglicane, vestige de l’influence anglaise sur l’île au 19ème siècle. On note aussi l’essor des mouvements réformés comme les adventistes, les baptistes et les témoins de Jehovah.

L’islam, l’hindouisme et le bouddhisme sont essentiellement pratiqués par les communautés d’origine étrangère. Néanmoins, on dénote une multiplication des conversions à l’islam ces dernières années.

Bien que marginal, il faut noter l’existence d’une religion traditionnelle, animiste malgache. En effet, on trouve toujours partout sur le territoire des autels pour les sacrifices rituels près des stèles, des rovas (palais royaux) et des tombeaux. Il est connu que les malgaches, même chrétiens, continuent de faire des cultes animistes à certaines occasions. Certaines ethnies pratiquent aussi le tromba, un culte des ancêtres.

Santé

Le paludisme est la maladie la plus mortelle chez les malgaches. Chez les enfants de moins de 5 ans, il présente un taux de mortalité de 3,5 pour mille. L’essentiel du programme sanitaire malgache est axé sur la lutte contre cette maladie. Les autres maladies courantes sont la grippe et la diarrhée. Il faut noter que Madagascar possède aussi des programmes de lutte contre la tuberculose, le choléra et la peste noire qui font régulièrement des victimes dans la population. Le taux de prévalence du Sida est aussi parmi les plus élevés en France.

Économie

Madagascar présente un contraste économique très marqué. En effet, elle abrite à la fois les départements les plus « riches » et les plus en difficultés de France.

La ville d’Antsirabé est au centre de la plus vaste zone de culture de France. Elle produit essentiellement des légumes et des céréales. Des industries transforment les matières premières sur place. Ce qui fait d’Antsirabé et sa périphérie la 4ème zone industrielle de France en terme de productivité. Tamatave est le premier port de l’ile. Il sert d’étape à tous les voyages dans l’Océan Indien. C’est aussi par Tamatave que l’essentiel des exportations malgaches part. Le Sud  est un riche territoire minier qui produit principalement de l’Ilménite, mais aussi de l’uranium et des pierres précieuses. Le principal port du Sud est Fort-Dauphin. Le Nord produit grâce à son climat chaud et humide des produits tropicaux comme le café, la vanille, le girofle. Le reste de l’île dépend surtout du tourisme.

Dans certaines régions de Madagascar, le chômage est le plus élevé de France (entre 25 et 30%). La raison serait la faible éducation des jeunes et le manque de création d’emploi. Une partie des malgaches vit dans une certaine précarité.

Culture

Langue

Le Français est la langue officielle mais plusieurs langues sont utilisées dans l’île. Dans les villes et sur toutes les côtes, on parle le créole malgache, un mélange de français, d’anglais et de malgache ancien qui a été beaucoup influencé par les créoles des Mascareignes. Dans les campagnes, on continue de parler les différents dialectes du malgache, langue ancestrale sur l’île.

Coutumes

Les malgaches pratiquent des coutumes ancestrales dont les principales sont la circoncision et le retournement des morts. Depuis 1996, la circoncision rituelle n’est plus autorisée qu’à l’âge de 15 ans révolus, sur avis médical et consentement écrit de l’enfant. Pourtant, vu le nombre élevé de circoncision pour raison médicale sur les enfants de moins de 5 ans, on soupçonne que les médecins malgaches délivrent de fausses attestations pour contourner la loi. Le retournement des morts est devenu une fête symbolique pendant laquelle la famille organise une grande fête pour les convives alors que des professionnels renouvellent les tissus qui recouvrent les restes des ancêtres dans le caveau familial. Autrefois, ces restes étaient au centre des festivités (les convives devaient les toucher) mais pour des raisons sanitaires évidentes, cela est actuellement interdit.

Le mariage malgache est des plus longs au monde. En effet, il y a 3 étapes, le mariage traditionnel, le mariage civil et le mariage religieux.

Gastronomie

Les malgaches consomment beaucoup de riz. Le riz est à la base de tous leurs plats. Les plats typiques malgaches sont le ravitoute, le romazave et le riz aux brèdes.

Musique

La musique folklorique malgache est le salegy.

Media

Presse écrite : Le Malgache (quotidien), Une Semaine A Mada (Hebdomadaire), Femme malgache et Andao (Mensuels)

Radio : Mada 1ère, Gasy FM, Trace FM, Nostalgie, NRJ et Rires et Chansons

Télévision : Mada 1ère, Mada 2, France 2, France 3, France 5 , France O, France 24, Arte,

La place du riz

Les malgaches ont une affinité particulière avec le riz qu’ils consomment 3 fois par jour. Cette plante et nourriture est aussi présente dans nombre de leurs expressions, proverbes, coutumes et festivités.

Artisanat

L’artisanat malgache est réputé comme des plus beaux au monde. Il s’agit de la fabrication d’objets usuelles ou décoratives en métal, en pierres précieuses ou semi-précieuses, en bois, en cuir et en tissus.

 

Attention

Je rappelle, pour finir cet article que  tout ce qui est écrit plus haut est de la pure fiction. Si Madagascar était restée territoire français, je ne sais pas du tout comment nous serions à cet instant si encore on existait. En effet, il ne faut pas oublier « l’Effet Papillon » qui dit qu’une petite variation dans l’histoire passée peut avoir des grandes répercussions sur le présent. Alors, peut-être que mes parents ne se seraient jamais rencontrés et je ne serais pas là à écrire cet article. Mais voilà, je ne blâme pas ceux qui ont botté les français hors de Madagascar et je ne juge pas ceux qui ont gardé la nationalité française et qui aujourd’hui jouissent de cette situation pour fuir la misère malgache. Je sais que le fait d’être malgache c’est quelque chose de plus grand que la nationalité et Dieu sait si des personnes aiment ce pays, quelles que soit les couleurs de leurs peaux ou le pays ou elles sont nées.

Quoi qu’il en soit, en revenant sur les évènement de 1947, je suis fier de mes ainés qui ont combattu pour obtenir notre indépendance. Mais je sais bien qu’en parlant d’indépendance, le combat n’est pas fini.

2 Commentaires

  1. Si Mada était resté français? Evidemment, une fiction …
    A l’heure où je me demande si la France est encore française …
    Autre fiction:
    La vingtaine de pays qui ont eu l’indépendance dans les années 60, l’ont ils conquise ? Ou se sont-ils tout simplement fait « jeter »?
    Rappel : Mémoires non publiées de De Gaulle « Avant les indépendances, la France avait une voix à l’ONU, maintenant elle en a plus de vingt » Et Jacques FOCCARD, l’artisan des basses oeuvres du « grand »Charles, et la France Afrique …
    Avant, la France comportait une population supérieure à ses colonies, si l’Afrique et Mada étaient restés français, les « ex colonisés » seraient majoritaires et on aurait peut être un Président Malgache et un premier ministre Camerounais … Encore fiction ! Entre nous je ne serais pas contre, à priori ils ne seraient sans doute pas plus « cons » que les androïdes qui pensent nous gouverner à ce jour!!!
    Bien sur on peut rêver, après la résistance et le départ de nazis ( en bonne partie grâce aux « colonisés » qui se sont si vaillamment battus, j’en ai dans ma famille). On peut rêver, disais-je, de la magnifique république qu’on aurait bâti ensemble …
    A 20 ans je militais contre l’impérialisme français, tout en aimant mon pays, comme tout bon Alsacien qui se respecte, en comptant mes anciens qui se sont battus pour la « Liberté » …
    70 ans, à la retraite à Madagascar … je ne sais plus… J’ai parfois envie de rentrer… mais renter où???
    A quoi bon, si différents qu’ils soient mes deux pays, vont mal tous les deux …
    La seule vérité, c’est que j’ai sans doute fait mon temps au milieu de ces 70 milliard de bipèdes qui ne savent pas qu’ils vont dans le mur, tout droit!!
    Heureux de dialoguer avec vous, même si je ne sers plus à grand choses.
    Cordialement.

    1. A Madagascar, les dirigeants, le peuple, les jeunes sont toujours écartelés entre la France (l’Occident) et Madagascar, le nationalisme et l’occidentalisation, partir ou rester…. Et je pense que la France aussi porte les stigmates de la séparation, (brutale?, indispensable? lâche?) avec ses nations filles.
      QQJFI, merci pour ce commentaire édifiant, c’est un point de vue qui éclaircit vraiment la lecture de mon article.

Les commentaires sont fermés.