Urgent : Madagascar, le sommet des 5 (présidents) est devenu réalité

Bonjour tout le monde! C’est un grand jour pour Madagascar… ou c’est un petit jour, selon le point de vue. Les 5 présidents malgaches tiennent ce 19/12/2014 une réunion « au sommet » et à huis clos au Centre de Conférence international d’Ivato dans le cadre de la tant attendue et réclamée « Réconciliation nationale ».

Présidents à vie

On parle de 5 présidents qui sont les 5 anciens ou actuel chef de l’Etat de toutes sortes : Ratsiraka, Ravalomanana, Zafy, Rajoelina et Rajaonarimampianina.

Parmi eux, il y en a un qui est en exercice, mais, qui visiblement, n’arrive pas à exercer en totalité tout seul. Il y a un multirécidiviste, qui se croit le plus rusé, mais qui aurait pu concurrencer ses compères africains présidents à vie s’il avait été plus fin. Il y en a un autre qui a été élu, puis empêché, la honte. Il  y en a un qui a été élu et qui a remis le pouvoir, comme c’est idiot, non? Il y a en a même un qui n’a pas été élu du tout mais qui dit tout le temps qu’il est le plus « aimé » des Malgaches.

Comme par magie, et cela n’arrive qu’à Madagascar, ces personnes là détiendraient ensemble la solution de toute crise. Est-ce que déjà, ils les provoquent? Bonne question, non? En sont-ils la solution, alors? Bah, si c’est le pompier qui allume le feu….

Imaginez si on fait ça en France. Que pour se désempêtrer de tous les problèmes de son mandat agonisant, Hollande convoque les anciens présidents encore en vie de la France pour trouver ensemble la solution. Remarque, on ne fait, quand même, pas école puisque Sarkozy, lui-même, a récemment créé son comité des anciens premiers ministres… alors…

Bref, cette réunion improbable des 5 est aussi sérieuse que risible. Déjà, dans les réseaux sociaux gasy, on demande qui est le Bon, le Méchant, et le Truand. Remarque, les 5 mercenaires est un film de Kung-Fu, mais le western s’appelle les 7 mercenaires. 🙂 . Comment les appeler autrement? le club des 5? les 5 P?

Des rumeurs

Les rumeurs à Madagascar, on sait ce que c’est. Donc, il faut les prendre avec des pincettes et des gants et des vêtements de protection intégrale. Mais je vais en parler, quand même, pour situer les craintes et les attentes sur cette réunion.

On a parlé de participants en colère qui voulaient quitter la salle mais qui ont été retenus, un peu comme pendant la réunion du Panorama en 2002. En effet, selon la légende, on a pu solutionner la crise de 2002 de la même façon : en enfermant les protagonistes à l’hôtel Panorama avec pour mission de trouver une issue. Sinon, selon cette légende, ils n’en sortent pas, même pour manger, car ils sont servis sur place, ou pour faire pipi, ou pour dormir.

On a aussi parlé de postes à partager, par exemple d’un poste de premier ministre que certains ne voudraient pas accepter.

Bien sûr, les partisans de tous bords continuent à clamer que leur poulain détient la clé, que rien ne se fera sans son consentement, qu’il aura droit à la part du lion, etc. Quand on les écoute, que c’est affligeant.

On saura demain

Demain, ou plus tard, on saura ce qu’enfantera cette montagne. Les Malgaches espèrent qu’il y aura une vraie réconciliation et non un partage de gâteau. Car, oui, jusque-là, on a l’impression de voir des enfants qui se disputent le goûter.

Et après cela, s’ils sont vraiment ce qu’ils prétendent être : les solutions pour Madagascar, qu’ils le montrent en travaillant pour le pays ou au moins en arrêtant de mettre des bâtons dans les roues de notre sarety* nationale. On en a plus qu’assez de cette pauvreté grandissante, de cette marche en arrière en courant et bien poussée (hazakazaka mihemotra arahin-tosika). Enfin, je refais ce jeu de mot déjà usé pour que cette fin d’année, on fête le krismasy (Nöel) mais pas le krizy mafy (dure crise).

* sarety : char à zebus

4 Commentaires

  1. Bravo pour cet article intéressant et plein d’humour de surcroît. Et maintenant que le jour se lève de nouveau sur Madagascar, on voit déjà couler le lait dans les rues… Efficaces ces présidents quand-même quand ils s’y mettent ensemble.

Les commentaires sont fermés.