Le truc pour voyager dans le temps

Si je pouvais me balader dans le temps. Ce rêve, tout le monde l’a déjà fait, tout éveillé. Moi aussi, j’y ai pensé : « Ce serait « cool » d’avoir ce pouvoir ». Mais je ne sais pas encore ce que je pourrais bien en faire.

Bien sûr, il y a des moments que j’aimerais revivre. Je ne donnerais pas tout pour cela, mais ce sont ces moments-là qui nous donnent envie de remercier nos parents de la bonne idée de nous avoir conçus. Donc, si c’était possible, je voudrais bien revenir quelques temps en arrière et être à nouveau heureux, surpris, comblé, fier.

Et bien entendu, il y a des moments que j’aimerais effacer. Encore aujourd’hui, je me dis : « Si j’étais allé à gauche au lieu d’à droite… si j’ai pris ma chance à ce moment précis… si je me suis retenu à cet autre moment… ». Mais voilà, il y a l’effet papillon, comme dans le film. Il y a les paradoxes temporels et tout le bazar. Alors ma demande est : « Serait-il possible de ne rien changer à aujourd’hui, mais seulement faire que toutes ces mauvaises décisions n’aient été jamais prises? »

Alors, j’entends les critiques qui pleuvent : » Toi, tu as cet immense pouvoir et tu ne penses qu’à toi et à ta pitoyable petite vie ?  » Mais que voulez-vous que je fasse? Vous voulez peut-être que je voyage un peu dans le passé pour dire à Ravalomanana de ne pas rentrer en catimini? Ou peut-être que je vais quelques années en arrière avec un de ces VCD macabres mettant en scène les tueries du 10 août 1991 et du 07 février 2009 et que je montre ça aux gosses des années 1980 pour qu’ils évitent de devenir des sacrifices humains de la politique? Non, j’ai une autre idée, est-ce que je ramène 2 AK-47 et un lance-roquettes pour défendre Antananarivo en 1895?

Bien sûr, je ne m’occuperai que du cas de Madagascar. Le reste du monde : Gandhi, Hitler, Mandela, Rosa Parks et tous les autres, je ne vais pas, non plus, en faire toute une chanson.

Mais je me réveille de mon rêve éveillé. C’est très facile parce que ce rêve, je l’ai fait en toute sobriété, rassurez-vous! ( Pas de shhht, shhht!)

Je me souviens de cette idée qui dit que l’homme voyage dans le temps par la pensée. Et c’est vrai. Lorsqu’on se laisse emporter par nos pensées et qu’on revient à nos bons moments, ne sourit-on pas du coin des lèvres? Ne rions-nous pas un peu tous seuls comme des fous et folles à la mémoire d’une bonne farce? Et ne pleurons-nous pas parfois comme si un malheur passé ne datait que d’un jour? De même, est-ce que la connaissance d’un évènement futur ne nous met pas tout de suite en joie ou en tristesse?

Je dois, donc, faire un aveu. J’ai ce super pouvoir, pour de vrai. Les plus beaux moments de ma vie passée, je peux les revivre à la faveur d’une photo qui traîne, d’un parfum qui passe ou simplement le soir en m’endormant. Et les moments d’échec, une fois que j’ai compris les leçons à prendre, une fois que j’ai demandé pardon, que j’ai donné mon pardon et que je me suis moi-même pardonné, elles s’effacent, lentement mais sûrement.

Malheureusement, c’est pas donné à tout le monde d’avoir des super pouvoirs. Il faut pour cela naître sur une autre planète, toucher une pierre magique ou être mordu par une bête spéciale. Mais j’aimerais bien que chacun ait un accès libre à son passé et puisse le modifier en bien. Alors, si vous n’êtes pas né sur une autre planète, comme moi, vous savez ce qui vous reste à faire.

10 Commentaires

  1. Wow… Même la simple lecture de l’article te fait rêver. Merci à toi pour ces simple mais valeureux mots.

  2. Bel article sur ce rêve enfoui dans l’esprit des humains que nous sommes.
    Parfois en pensant aux choses que j’ai omis de faire dans le passé j’ai comme une envie de m’écrier « oh temps!Ssuspens ton vol! » 🙂

  3. Merci pour ce doux reve. Que ne donnerais-je pas pour changer ma robe de premiere communion sur la photo prise il y a plus de 30 ans…mais j’en ai tire une belle lecon depuis…

  4. J’adore ce billet 🙂 Maxime Chattam a d’ailleurs dit : ‘ La machine à voyager dans le temps existe. C’est la magie. Et la magie existe bien. Dans les mots. ‘

Les commentaires sont fermés.