Ravalomanana à Antananarivo, pourquoi ?

Ceci est une réaction à chaud. Ravalomanana, l’ancien président malgache, était en exil en Afrique depuis 2009. Selon la radio RFI, il est arrivé cette nuit par avion privé de Johannesburg sous la protection de la SADC (Communauté de développement d’Afrique australe). Est-ce une surprise? Oui, mais il l’a promis aussi. Mais au-delà de ce retour physique, ce qui importe aux Malgaches est de savoir quelle place il veut tenir sur le paysage politique malgache et quelles actions il compte entreprendre.

« Ce Ravalomanana qui a été enlevé en Afrique d’après vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu s’en aller vers l’Afrique. » J’ai formulé cette prophétie, d’une autre manière, en 2009 et l’Histoire m’a donné raison. Il n’était pas question pour l’ancien président de revenir d’une manière tonitruante, il fallait que cela se fasse en catimini, exactement comme il avait quitté Madagascar en 2009. Et que Dieu me pardonne pour cette parodie de la Bible, mais c’est vrai que beaucoup ont attendu M. Marc Ravalomanana comme un messie.

On sait que ses partisans rêvent encore de son retour au pouvoir. Du moins, certains regrettent les produits de son entreprise Tiko : le fromage, les yaourts, les glaces et commencent à rêver de les manger à nouveau. De l’autre côté, on rappelle que cet homme a été condamné par contumace pour la tuerie du 7 février 2009 même s’il a toujours nié en être le responsable.On se souvient aussi qu‘il a été menacé d’arrestation jusqu’à tout récemment.

Pour l’instant, c’est le calme dans la ville et on espère que cela demeurera ainsi. Dans les cœurs des uns et des autres, il y a peut-être de la joie, de la colère, de l’amertume, de l’espoir. Mais, jusque-là, l’effet de surprise marche très bien. Tout le monde est en attente pour la suite. On parle de consultations avec des personnalités diverses. On parle aussi d’une entrevue avec le président ce jour. Ce ne sont encore que des rumeurs.

Il a déclaré sur son balcon qu’il veut désormais « travailler » pour le pays, en blaguant un peu, il a ajouté,  même si certains le disent « fatigué ». On attend maintenant les déclarations des dirigeants actuels.Que feront ces partisans? Que feront ses adversaires? Que fera le président Hery Rajaonarimampianina? Toutes ces questions et tant d’autres restent en suspens. Comme le dit un animateur radio que j’écoute ce matin  : » Nous sommes en train de vivre l’histoire« . Et dans tous les cas, je pense que la majorité des Malgaches souhaite une vraie réconciliation nationale, la paix, et un nouveau départ et que tout le monde œuvre pour le bien du pays.

 

2 Commentaires

Les commentaires sont fermés.