Antananarivo, en mode Moyen Âge, le guide de survie

Avec les récentes coupures d’électricité et d’eau courante, notre mode de vie est presque bouleversé. Que fait-on lorsqu’on habite à Antananarivo et que l’on n’a plus l’électricité et l’eau courante à la maison? Est-ce qu’on doit tout faire comme au Moyen Âge ? On est quand même dans la plus grande ville de Madagascar, la capitale administrative du pays. Et pourtant, il y a des gestes qu’il faut réapprendre et réutiliser dans la vie quotidienne sans utiliser les installations modernes.

Ainsi, voilà un petit guide de survie en cas de panne générale.

1- S’illuminer à la bougie :

candle-179298_640Les bougies sont encore très disponibles dans les épiceries et les magasins. En effet, seule une petite partie de la population possède l’électricité. Ainsi, il est facile de s’en procurer en cas de panne du courant. Elles coûtent 200 ariary en moyenne (10 centimes d’euro).

A la tombée de la nuit, il faut les allumer et les mettre sur des bougeoirs, sur des boîtes de conserve ou directement sur les meubles. Pour ce faire, il faut laisser couler un peu de cire et faire tenir la bougie sur ce liquide avant qu’il ne se durcisse.

Voilà qui est plus facile à faire. Passons à l’étape suivante.

 

2- Se divertir :

Ce problème survient après environ 30 minutes de coupure du courant. Là, on se sent un peu ennuyé mais on ne sait pas quoi faire : pas de télé, pas de radio, pas d’ordinateur, la batterie du portable ne tient pas trop avec les jeux et Internet. Les enfants commencent à brailler et les grands s’énervent de plus en plus.

Dans ces cas-là, il faut se souvenir des jeux de son enfance et les apprendre aux enfants : devinettes, charades, etc. C’est quand même magique, les parties de cache-cache dans le salon le soir ou en fermant les volets. Les adultes peuvent lire des livres, en papier. Tout le monde aussi peut faire un peu de sport, sortir dans la cour si c’est possible et jardiner, bricoler ou juste regarder les passants.

En fait, le principal est d’user de son imagination.

3- Endormir les enfants :

Ceci est plus épineux. Comment endormir les enfants sans l’aide de Dora l’Exploratrice et de ses compères? De plus, la lumière mouvante et changeante de la bougie les effraie un peu quand elle projette les ombres sur le plafond.

Eh bien, il faut, justement, profiter de cette ambiance pour emmener les enfants dans le monde merveilleux des contes et des histoires à dormir debout. Enfin, certains préfèreront des histoires de la Bible pour faire d’une pierre 2 coups.

 

4- Éviter les détrousseurs, ou pire

Les bandits agissent de toute façon. Mais on sait que la seule présence d’un poteau d’éclairage réduit déjà de beaucoup les velléités de certains. Par contre, j’ai déjà entendu des cas où les faits se sont déroulés, l’action a été faite : un braquage, un vol à la tire, une agression, un viol juste parce que l’occasion s’est présentée. Alors, il faudra éviter d’être au mauvais moment au mauvais endroit. Ne sortez plus dehors dès la nuit tombée lorsqu’il n’y a pas de courant. Encore moins si vous êtes une seul(e) et sans défense.

 

5- Puiser ou chercher de l’eau

Mais le problème d’électricité n’est rien par rapport à l’absence d’eau courante.water-90781_640 En effet, l’eau, c’est la vie.

On puise de l’eau dans les puits. Mais les puits sont assez rares dans les villes comme Antananarivo. Dans la banlieue, il y en a assez mais il faut savoir les trouver et être en bons termes avec les propriétaires. On peut aussi chercher de l’eau dans les rivières, les fleuves, les lacs ou les canaux. Le problème c’est, bien sûr, la propreté de ces eaux-là. Si l’eau courante pour Antananarivo provient par exemple du lac Mandroseza, il ne faut pas croire que ce lac est tout de suite potable puisqu’on y repêche souvent des détritus, des cadavres et même des matières fécales.

Bref, le moyen le plus sûr est de remplir des barils, des seaux, des bidons, des Dames-Jeanne pendant les quelques heures où l’eau marche pour en avoir toujours sous la main.

6-Boire de l’eau

Ce problème est assez facile à résoudre. L’eau potable se vend en bouteille, mais un peu cher. Pour ceux qui ont l’habitude de boire directement à la pompe, ce qui est déjà déconseillé, il ne faut pas continuer cette habitude avec toute eau récoltée n’importe où. Heureusement, les moyens de décontamination sont pléthores :

  • bouillir pendant 5 minutes
  • mélanger avec un peu de désinfectant (utiliser les flacons de marque Sur’eau ou les pastilles vendues en pharmacie et respecter la dose prescrite)
  • mettre dans des bouteilles transparentes et laisser au soleil pendant une semaine
  • filtrer avec un bon appareil
  • etc.

7- Ne pas sentir mauvais

En effet, on sait que le matin, en se préparant, certains n’ont pas fait attention. Les plus chanceux d’entre eux sont sortis de la douche encore pleins de savon. Pour les autres, il n’est même plus possible de se laver, car il n’y a pas une goutte d’eau qui sort du robinet. Alors pour ces derniers, il est déconseillé de mettre du parfum ou même un déodorant. La pratique au Moyen Âge était, en effet, de se promener avec des herbes aromatisées sous les aisselles, mais ceux qui ont eu l’expérience dans les transports en commun peuvent l’attester : l’odeur des aisselles, c’est mauvais mais l’odeur des aisselles sublimée par un mauvais déodorant, c’est pire!

Faites au moins du nettoyage à sec, avec des lingettes par exemple ou des serviettes mouillées avec un peu d’eau comme dans les hôpitaux ou dans les avions.

Bref, il est possible de survivre sans eau ni électricité. Mais lorsqu’on habite Antananarivo, c’est quand même rageant les délestages et les coupures incessantes. Alors, même si on sait quoi faire dans ces cas-là, le gouvernement devra vite régler le problème de façon active et pérenne.

 

 

2 Commentaires

  1. Super bien écrit comme d’habitude. Avec mes enfants, le soir on s’essaye aux ombres chinoises (ou d’une autre nationalité je ne sais pas trop) Ils savent faire l’oiseau et le papillon. Je leur apprend le chien actuellement. Comme je l’ai dis un autre blog qui parlait des coupures d’électricité de Tanà, mes enfants sauront faire tous les animaux dans quelques temps.

Les commentaires sont fermés.