Mazana 2, la renaissance d’une légende automobile malgache

La nouvelle Mazana II de la marque de voiture malgache Karenjy me semble une bien gentille petite voiture. Que dis-je? une robuste machine capable de faire face à toutes les exigences de la conduite à Madagascar et en Afrique.

mazana II

Photo : Karenjy

On peut parler d’une légende. Les voitures Karenjy sont nés dans les années 1980. Même si seulement une centaine est sortie de l’usine, elles ont prouvé que c’était possible de penser, de créer et de produire une voiture malgache pour les malgaches et pour les africains.

C’était prévisible d’entendre une rumeur déjà démentie selon laquelle les députés de Madagascar auraient bientôt des Karenjy comme voiture de fonction. Mais même si une telle marché n’est pas envisageable pour la nouvelle voiture, on espère qu’elle sera une réussite pour la marque.

En fait, j’ai suivi sur internet le développement de cette voiture. J’ai même participé un peu en répondant aux enquêtes de l’entreprise afin de peaufiner les caractéristiques du modèle. Remplir les formulaires de ces enquêtes me plaisait beaucoup. Une fois, ils demandaient de choisir la fiche technique et les options que je voudrais. Ah! c’était comme si j’achetais une voiture personnalisée et comme si j’étais en train de remplir ma commande.

Mazana 2, buggy pour les tests de roulage

Mazana 2, buggy pour les tests de roulage

 

Voilà donc mon idée de la voiture idéale :

– Pour le type de voiture : bien sur ce serait un 4×4 ou une familiale. Allez, pourquoi choisir? Une familiale à quatre roues motrices donc.
– Nombre de place : 7 à 9, c’est évident aussi. Il y a moi, ma femme, mes 5 enfants, mon père, ma mère, la nourrice, ce qui fait déjà qu’on serait à l’étroit dans une voiture à 7 places.
– Transmission : 4 roues motrices, je l’ai déjà dit. On veut aller loin avec. Si vous saviez l’état des routes qui mène à la campagne ou sont restés grand-père et les autres, cela vous paraîtra aussi très évident.
– Motorisation : je crois que le choix était entre plutôt puissante ou plutôt fiable? Bah…plutôt les 2 si c’est possible, non? il faudrait au moins un bon turbo pour rendre le moteur plus performant.
– Carburant : le Gasoil, c’est toujours moins cher au litre par rapport à l’essence.
– Qu’est-ce qui vous intéresse : l’aspect extérieur ou le côté pratique? Un compromis également si c’était possible. On veut de la praticité mais c’est triste de lire et d’entendre les étrangers comparer la première Mazana à une Mehari des années 1960, un tank ou une boîte à savon.

Mazana 1 , photo : Karenjy

Mazana 1 , photo : Karenjy

Et ensuite, ils demandaient d’autres trucs dont je ne me souviens plus très bien : la climatisation, la fourchette de prix, etc. J’envoyais les dernières réponses et le rêve éveillé s’achevait aussi.

Bien sûr, une voiture neuve du standing du Mazana II ça reste encore une voiture trop chère pour mon budget. Un jour peut-être quand je serai plus riche. En plus, ce premier modèle n’a que 5 places et une petite benne à l’arrière, un compromis entre la familiale et l’utilitaire

Mais au moins, rien que d’en voir circuler dans Tana sera une fierté pour moi. La marque insiste sur le fait qu’elle est 100% malgache même si le moteur et les matières premières de bases (peintures, fibres de verre, plastiques) sont, bien entendu importées.

Bref, je souhaite bonne chance à la marque Karenjy, un des très rares fabricants de voitures africaines et fierté de Madagasikara. Il ne lui reste plus qu’à séduire les malgaches eux-même et pourquoi pas le monde entier.

5 Commentaires

  1. Zao an , bedabe ny zavatra azo atao rehefa miasa tsara ny saina, resaka fitaratra somary ekeko kely ihany raha oe tsy mbola mahavita irony mivohatra na miholana irony isika. Fa ny amin’ny vatan’ilay fiara mihitsy anie no tena ahitana « forme primitive » be dia be, sady tsy mamoaka endrika kanto mihitsy e ! ohatra omeko anao fotsiny zao ny Hummer H1 sy H2 nge samy somary marirandrirana fa saingy ny « ingenieur » nanao azy tena efa mahay manaingo sy namoaka hevitra tamin’ny alalan’ny endrik’ilay fiara dia lasa tena nanana laza ialy izy e ! ny antsika inty ko na ny lokony fotsiny aza dia efa mahazendana be!

    1. Ekeko hoy aho ny teninao. Fa raha ny le Relais no antenainao hamoaka zavatra avo lenta dia mbola ho ela zany. Atelier kely anie ny any e. Branche iray amin’ny asa ataon-jareo io fa ny tena fidiram-bolany ary friperie. Nisy an’lay projet ana-usine de voiture malgahce sur base de REnault 4L teny Sambaina iny izao (CAM) tsaratsara kokoa ny prototype nasehony tamin’ny 2001. Fa raha mila manao zavatra avo lenta ‘zany dia aleo manangana zavatra lehibe, miara-miasa amin’ny constructeurs vahiny, miofana any ivelany, etc.

  2. Mahakamo ny mjery inty pôzin’ilay izy . Tsy azoko e , nga mo zan tsika malagasy dia tsy manana olona mahy « Design » tsaratsar mits e ? Zao kosa ve no mba endriky ny zavatra vita Malagasy ? Akatony any daôl ranga reo Université bediabe miakina na tsy miakina amin’ny fanjakana ireo rehefa tsy misy olona mahay zavatr mihintsy a ? amiko aloh ra izao pôzin’inty fiara inty zao de toa oatran’ny oe fiara namboarina tamin’ny 1960 a.

    1. Azoko ny hevitr’ise ary manaiky mihitsy aho. Resaka « design » aloha raha ny fahatakarako azy dia misy tsy fahafaha-manao manjary sakana amin’ny hatsara-tarehin’ilay fiara. 🙂 Sarotra koa lay teny gasy : misy « contraintes » e. Ny pare-brise ohatra dia le fisaka ihany no vitan’ny gasy. « Norm » raha lasa carré be ohatr’izao le fiara. Mety misy ihany ny designer mahay fa ny hoe ho vita ve ny manao azy no olana. Fampitahana amin’ny Joule vita Suadf : http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2571p066.xml0/

Les commentaires sont fermés.